Slobodan KojovicSalah Khelifa est un homme qui a eu la chance de nager, pratiquement dès sa naissance, dans les flots des deux civilisations parmi les plus importantes de notre planète : d’une part, la civilisation de ses aïeux, la civilisation islamique, d’autre part, la civilisation occidentale qui lui a été enseignée par les Français en Tunisie.

Lire la suite : Slobodan Kojovic poète lauréat du prix Leconte de Lisle (2003)

Marie Thérèse

Salah Khelifa, poète tunisien musulman d’expression française, n’est pas devenu poète par hasard mais par goût et par esprit de résistance…Issu d’un milieu lettré, avec un père parfaitement trilingue qui connaissait aussi l’humanisme des philosophes arabes et français,

Lire la suite : Marie Thérèse (professeurs de lettres françaises)

Pierre Osenat

(ancien professeur au Collège de Médecine de Paris, ancien membre du Haut-Comité de la Langue française, président d’honneur de la Société des poètes français) : La francophonie a bien de la chance d’avoir trouvé en Salah Khelifa un aède, un trouvère, un conteur de l’autre rive méditerranéenne.

Lire la suite : Pierre Osenat

Chroniques tunisiennes

Émeutes, révolte, révolution

Avec une promptitude inouïe, l’émeute de Sidi-Bouzid du 17 décembre 2010 s’était propagée dans presque toutes les villes et régions de Tunisie ; en moins de 4 semaines tout le pays était ensanglanté ; 

Lire +

Oraison

J’ai vraiment eu la chance d’être le fils de Rafiq Ameur, ce communiste débordant d’énergie et d’humanisme qui, ne s’étant jamais vendu ni prostitué, s’était toujours allié à tous les opprimés de la terre.

Lire +

Go to top